Enseignant / Animateur

Information enseignants

Vous êtes professeur des écoles, collèges ou lycées. Des sessions "conseil" vous sont proposées.

Ces rencontres sont destinées :

- à vous permettre de préparer vos élèves au contenu de visites animées par des conférenciers;

- à faciliter la préparation de parcours libres conduits par vous-mêmes .

Chaque session se déroule dans les collections permanentes ou dans une exposition.

Composez votre programme "à la carte": Faites nous part de vos besoins !

Trois formules sont proposées : 

- parcours de visite complet. 

- parcours sur un thème de visite d’une période représentative. 

- gros plan sur des faits techniques ou historiques.

 

Pour les primaires

L’enseignement de l’histoire des parachutistes est liée à l'histoire des conflits mondiaux de la Seconde guerre mondiale aux opérations extérieures actuelles.

Les unités parachutistes sont l'échelon d'urgence, précurseurs dans les opérations de maintien de la paix et la lutte anti-terroriste.

L’équipe pédagogique du Mémorial a élaboré une synthèse, enrichie de l’expérience de professeurs des écoles, afin de guider l’enseignant dans sa démarche.

- Pour aborder l’histoire des parachutistes, il est conseillé d’utiliser un support  et de commencer la séquence par l’étude d’un livre ou d’un film à propos de la seconde guerre mondiale, des génocides passés et récents. (Shoah, prisonniers francais d'Indochine, Rwanda,...)

- La seconde étape consiste à reprendre la chronologie des événements et à clarifier.

- Il faut tenir compte des connaissances des enfants sur le sujet et de leur imaginaire. Les élèves du primaire sont confrontés très tôt à de nombreuses informations, notamment dans les médias : presse, radio, télévision, par internet ou par leur environnement familial. Il ne s’agit pas de noyer l’enfant dans une masse d’informations mais de l’aider à organiser ses connaissances sur le sujet.

- Il est conseillé de présenter une carte afin de localiser les pays liés aux opérations. 

- A la fin de la séquence, on peut proposer aux enfants une activité d’art plastique sur le thème abordé pour qu’ils puissent extérioriser leurs émotions : dessin, peinture, collage, expression de texte… et essayer de répondre en classe à chaque interrogation des élèves.

- Au delà de l’horreur des crimes incompréhensibles pour les élèves lors des génocides, il s’agit de transmettre un message d’espoir et d’envisager un monde meilleur. 
Ici, peuvent être évoqués : les acquis démocratiques comme la justice, la laïcité, la citoyenneté ; certaines valeurs essentielles comme la tolérance, l’humanisme, l’universalisme.

 

Rencontrer un témoin

- La rencontre avec des témoins, ayant vécu des périodes de guerre et/ou de captivité, doit être soigneusement préparée aussi bien du côté des enfants que du côté des témoins. Il faut demander aux témoins de ne parler que de leur expérience personnelle, d’essayer dans la mesure du possible de ne pas faire un cours d’histoire mais de se situer au plus près de leur vécu. Il est prudent de vérifier auparavant que le discours du témoin soit bien compréhensible et qu’il ne mentionne pas inutilement de détails traumatisants pour le jeune auditeur.

Nous contacter








logo bwMusée des parachutistes

Avenue des Martyrs du Pont Long
64000 Pau, France

+33 5 59 40 49 19